La bonne étoile

11 juin 2011

J-25… Au secours, ça approche !

Maman-Zen-Grossesse-Zen

 Plus que 25 jours avant la date prévue d’accouchement… Depuis le début du 9e mois, il y a quelques petits jours de cela, quelque-chose d’apparemment anodin a eu lieu : ma façon de compter les jours s’est complètement inversée. Finis les « Plus que quelques jours et j’aurai passé le 1er trimestre » ou les « Dans 4 jours, je serai pile poil à 6 mois et demi de grossesse », bienvenue les « Plus que 25 jours et j’accouche, maman j’ai peur !! ».

En fait, ça n’a rien d’anodin. Tout à coup, la grosse flemmarde et néanmoins stressée de la vie que je suis se rend compte qu’elle est très très loin d’être prête que ce soit sur le plan psychologique ou matériel !

Prenez la valise pour la maternité par exemple : vide, totalement vide !! C’est seulement cette nuit, à 3h21 du mat’ exactement, alors que j’étais tordue de douleur par une contraction (fausse alerte, bébé est encore au chaud), que je me suis dit : « Purée, ma valise !!! ». Résultat : dès le réveil, me voilà sur internet pour acheter les derniers éléments essentiels à un séjour en maternité (oui parce qu’en plus je n’ai pas tout acheté). Pour la chambre du bébé c’est pareil, rien n’est prêt. Les meubles sont montés certes mais la pièce est encore encombrée par un vélo elliptique, 2 commodes et un lit qui n’ont rien à y faire. Seul souci : je les mets où moi ces meubles ?

Le pire, c’est certainement ma préparation mentale proche du néant. Pourtant, j’ai mis 2 ans et demi à tomber enceinte grâce à la science. Bêtement, je pensais que cette attente avait des côtés bénéfiques. Je pensais que cela m’avait apporté une sorte de sagesse. Je me pensais que cela me rendait supérieure à ces filles qui tombaient enceintes honteusement rapidement. Ajoutez à ces 30 mois d’attente les 9 mois de grossesse : je DEVRAIS être prête non ? Alors pourquoi je flippe comme une malade en pensant à l’accouchement (maman, je veux pas avoir mal !!) ? Pourquoi je sens la panique m’envahir en imaginant la vie à 3 ? Pourquoi j’ai envie de pleurer en réalisant que la grasse matinée c’est définitivement fini ??? Pourquoi j’ai autant les chocottes ?

Ça me rappelle un blog très chouette que j’avais lu au début de notre parcours FIV (mais dont j’ai hélas perdu l’adresse). C’était le blog d’une fille qui avait bien galéré pour tomber enceinte. Elle et son mari avaient dû faire appel à un don de sperme en France (donc délais abyssaux). Finalement, l’histoire se terminait bien puisque au terme de ce long parcours c’est une jolie paire de jumeaux qui avait atterrie dans son utérus et dans leurs cœurs. Ben malgré ça, la maman, elle était complètement dépassée une fois ses enfants nés (en même temps des jumeaux, j’imagine même pas le chantier). Sur le coup, ça m’avait étonnée : ben quoi, les gens qui sont passés par l’AMP ne sont pas meilleurs / plus forts / plus calmes que les autres ?

Non bien sûr, les gens qui ont traversé des ouragans pour arriver au port sont autant si ce n’est plus vulnérables que les autres. Parce que l’arrivée d’un enfant, quelles qu’en aient été les circonstances, c’est toujours un sacré chamboulement, une page qui se tourne définitivement, une nouvelle vie qui commence, un grand saut dans l'inconnu. Heu il est où mon parachute ?

 


Commentaires

    Moi je pense que tout se passera bien tu te debrouillera bien comme toute les jeunes maman tu vas flipper mais apres tu seras tellement heureuse ... !

    J'ai grave hate de voir ta petite puce ...

    gros bisous

    Posté par Enjoy, 12 juin 2011 à 12:03
  • J'ai accouché y'a 8 jours, à peu près dans le même état d'esprit que toi, et finalement ben... Je crois que je pouvais de toute façon pas me préparer à ça, paske c'est trop de bouleversements, trop de changements, et qu'on ne peut pas vraiment réaliser avant que ça arrive.
    L'accouchement en lui-même, de toute façon tu ne seras pas seule, on te dira quoi faire et quand, et même comment. Mon seul "conseil" serait de travailler ta capacité respiratoire car je pense que plus on peut retenir longtemps son souffle pendant la poussée mieux c'est.
    Et puis l'après, ça va se faire, tu vas gérer les choses au fur et à mesure, par priorités, tu vas prendre tes marques une part une : d'abord je dors, ensuite je me nourris, ensuite je prends une douche, ensuite j'envisage la lessive
    A ta dispo si tu te poses des questions pratiques, via ton blog, le mien ou vaallos.encore1blog@gmail.com

    Posté par Vaallos, 12 juin 2011 à 18:20
  • Han mais ça passe vite c'est fou! Ca me parait tellement proche quand ta fiv a réussi!

    Posté par faithfullyyours, 13 juin 2011 à 23:32
  • Alut!Oulahlah c'est pour bientôt!je me suis pas rendue compte !
    Ca passe vite!
    ouaissssssssss moi je suis persuadée que tu seras fin prête .
    N'appréhende pas,continue tes préparatifs .
    Qui va piano va sano!!! bisous à toi et le bidou!
    Le prochain post sera celui de la nouvelle maman???

    Posté par evelevetoi, 18 juin 2011 à 10:37
  • Moi je te trouve super lucide par contre ! Je dirais que personnellement, je n'imaginais pas ce qui m'attendait, mais ça ne me faisait pas flipper comme ça. Donc soit je suis plus zen que toi (connaissant mon anxiété naturelle, y'a peu de chances), soit je ne réalisais pas vraiment. En théorie, je savais qu'il fallait profiter et dormir, tout ça...mais j'avais surtout trop hâte de voir mon bébé donc je ne réalisais pas à quel point tout allait changer de façon, comment dire... radicale ?? Et là, pour le coup, on en est toujours pas remis ! La vie a vraiment un autre rythme, c'est incroyable...

    Posté par Maman Sioux, 26 juin 2011 à 23:19

Poster un commentaire